Les services

Histoire et patrimoine

Accueil du site / Les services / Histoire et patrimoine / L’histoire du groupe scolaire de Fursacimprimer l'article

L’histoire du groupe scolaire de Fursac

Conseil Municipal lors de la décision de la construction de l’école existante.


Dans les années 1930 et jusqu’en 1952 ou 53, l’école de Fursac était éclatée sur trois sites différents. Il y avait 1 classe à Saint Étienne, une à Lascaugiraud, dans l’ancienne école de filles de Saint Étienne, trois à Saint Pierre dans les anciennes écoles communales.

Le 13 février 1927, le Conseil municipal de Saint Pierre, réuni en séance ordinaire, avait délibéré et s’était prononcé pour la suppression des écoles du chef lieu de la commune et la création d’une école unique mixte pour les bourgs des deux communes. Saint Étienne en avait fait autant, afin que la nouvelle entité : l’Ecole de Fursac, fonctionne dés la rentrée scolaire 1927.

Ce n’est qu’en 1936, sans doute, à la demande de l’Inspecteur d’Académie de la Creuse qu’il fut envisagé de regrouper les classes dans un même ensemble immobilier abritant aussi les mairies, la cantine scolaire, la salle des fêtes, les logements de fonction des enseignants, etc.…

Pour ce faire il fallait que les Conseils Municipaux se prononcent favorablement. Pour Saint Étienne les choses se passèrent bien, le Maire, M. Louis Dudrut disposant d’une large majorité, et d’une opposition acquise à ce projet, le fit adopter à l’unanimité. Pour Saint Pierre ce fut beaucoup plus folklorique !

Le Conseil municipal devait se réunir le 22 novembre 1936, mais le Maire de Saint Pierre M. Mathurin Passetemps était inquiet. Non seulement il avait une forte opposition de droite hostile au projet, mais aussi qu’il y aurait sans doute la présence d’une importante délégation des gens du village de Chabannes, opposés à cette construction, parce qu’ils pensaient que la création du groupe scolaire à Fursac entrainerait la fermeture de leur école. M. Passetemps alla confier ses états d’âme au Maire de Saint Étienne qui, après une longue conversation, proposa à son collègue une solution. En effet il y avait dans sa commune, à cette époque, deux jeunes hommes tous deux bien dénommés Lefort, qui avaient participé aux championnats de France de lutte, catégorie poids lourds, deux gabarits impressionnants, qui accompagnés d’une troisième personne M. Trimoulet, cultivateur à la Grange, autant baraqué que les deux autres, pourraient venir s’interposer entre le Conseil municipal et le public. Vous pensez bien que M. Passetemps s’empressa d’accepter cette proposition.

La réunion du Conseil municipal était prévue à treize heures, les trois costauds remontèrent tranquillement vers la mairie de Saint Pierre, entrèrent dans la mairie, la porte était déjà ouverte et s’installèrent entre la table et les bancs du public, comme il avait été prévu. Les conseillers arrivèrent à leur tour par petits groupes ou suivant les affinités, le public aussi, les pour le projet s’asseyèrent d’un côté les contre de l’autre, le Maire allait ouvrir la séance quand des cris, des menaces, des paroles hostiles au projet se firent entendre, c’était l’arrivée en fanfare des citoyens de Chabannes qui manifestaient leur mécontentement. Les trois « gardes » se levèrent, se tournèrent vers le public et personne n’osa s’approcher de la table.
Le tumulte, les cris, les noms d’oiseaux plus charmants les uns que les autres fusèrent pendant au moins une heure, après deux heures les voix éraillées et la fatigue se faisant ressentir le ton des manifestants faiblit et le Maire put lire l’ordre du jour et ouvrir la discussion. Chaque conseiller donna son point de vue, les opposants prenant des temps de paroles les plus longs possibles.

Quand tout le monde eut exposé ses arguments, le Maire fit passer au vote à main levée. Le résultat était incontestable :
- Présents : 13
- Absents : 3
- Votants : 13
- Pour : 8
- Abstentions : 5

La construction d’un groupe scolaire à Fursac pouvait se faire. La conclusion de cette séance animée fut donnée par le matelassier de Chabannes, qu’on appelait l’ Haricot, qui prononça cette phrase historique : à 1 HEURE NOUS ÉTIONS LA, à 2 HEURES NOUS ÉTIONS LES ROIS, à 3 HEURES NOUS ÉTIONS CHOCOLAT !

Quelques dates significatives

Dates des délibérations du conseil de SAINT PIERRE DE FURSAC
(Ces délibérations se rapportent toutes à l’école, elles sont consultables à la mairie).

  • 1875 : création de l’école publique et laïque de Saint Pierre de Fursac.
  • 19 février 1926 : création d’un cours complémentaire.
  • 7 novembre 1926 : organisation d’un cours complémentaire. Suppression d’école de garçons et de filles.
  • 13 février 1927 : création d’un groupe scolaire intercommunal avec cours complémentaire. Engagement des 2 communes spécialement intéressées.
  • 26 août 1928 : organisation définitive du groupe scolaire intercommunal, suite à la lettre de M. l’ Inspecteur d’Académie.
  • 26 août 1928 : chauffage du cours complémentaire, contribution de la commune de Saint Étienne de Fursac.
  • 23 novembre 1930 : chauffage du cours complémentaire proposition de M. l’Inspecteur d’Académie.
  • 12 mars 1933 : création d’une caisse des écoles afin de permettre l’achat de matériel pour l’école et d’aide aux enfants indigents ou peu aisés.
  • 10 octobre 1933 : création de cantines scolaires à Fursac et à Chabannes.
  • 18 août 1935 : création du Syndicat intercommunal pour l’éclairage et la force motrice.
  • 11 octobre 1936 : création d’un Syndicat de communes en vue de l’exécution à frais communs de travaux intéressant les communes de Saint Étienne et de Saint Pierre de Fursac, dont les travaux scolaires.
  • 22 novembre 1936 : projet de construction d’un nouveau groupe scolaire en intercommunal.
  • 1939-1945 : seconde guerre mondiale, tous les travaux sont interrompus.
  • 1951 : reprise des travaux de l’ensemble groupe scolaire, mairie, salle des fêtes, cantine, logement.
  • 1953 : l’école s’installe dans ses nouveaux locaux.
  • 1960 : le cours complémentaire est transformé en C.E.G. (collège d’enseignement général).
  • 1974 : fermeture du C.E.G. Après l’école élémentaire les élèves partent au collège de la Souterraine.

Newsletter

Inscription à la newsletter

Abonnez-vous à la Lettre d'informations de nos communes et SIVOM. Pour toujours être informé !

Communes de Fursac